Stress hydrique : L’urgence de la réutilisation des eaux usées

La mobilisation autour de l’eau est plus que jamais nécessaire face à une demande croissante pour cette ressource, à la limitation des ressources naturelles, à leur raréfaction sous l’effet du changement climatique. La raréfaction de l’eau au niveau mondial est loin d’être une découverte et devient une urgence sanitaire.

Ainsi, la demande mondiale d’eau devrait progresser de 50% d’ici à 2030 et plus de 80% des eaux usées générées par les activités humaines dans les quatre coins du globe retournent dans l’écosystème sans avoir été traitées ou réutilisées. Autant de ressources gaspillées qui offrent des possibilités considérables d’exploitation.

Alors qu’attendons-nous pour participer pus activement à ce vaste chantier mondial ? Une petite pierre à l’édifice apportée par tous et pour tous est une garantie de pouvoir en 2030 encore boire tranquillement et sans scrupule cette ressource qui constitue tout de même 60 % du corps humain ! (ce qui correspond à peu près à 42 litres d'eau chez une personne de 70 kg)