Nos Eaux Usées : Un indicateur précieux

Le consortium Obepine est né en Avril 2020 sous l’impulsion du Comité Analyse, Recherche et Expertise (Care) Covid-19 qui a incité trois groupes de recherche qui avaient proposé d’analyser les eaux usées comme outil de surveillance épidémiologique à travailler ensemble pour un objectif de plus grande ampleur.

 

Ces équipes constituent aujourd’hui le Comité de Coordination et d’Orientation Scientifique d’Obepine. Le fait de détecter le virus responsable du Covid-19 dans les eaux usées permettrait de mettre en place des systèmes d’alerte et anticiper les prochaines vagues.

 

À l’image du réseau Obépine en France, la capitale canadienne analyse ses eaux usées pour déterminer et anticiper l’évolution de la circulation du virus au sein de la population. La ville d’Ottawa, capitale du Canada, expérimente depuis plusieurs mois une nouvelle méthode de mesure de la propagation du COVID-19 via les eaux usées. Dans le pays, c’est l’une des premières collectivités à adopter une telle stratégie qui consiste à analyser les relevés quotidiens des eaux.

 

Nos eaux usées deviennent à elles seules un véritable trésor.