Boues d'épuration sur les terres agricoles DANGER !

Boues d’épuration : Un coût encore plus grand aujourd'hui ?


Dix millions de tonnes de boues de stations d’épuration sont produites par la France chaque année. 

En temps normal, un tiers est composté, ce qui est l’un des procédés d’hygiénisation de ces boues. Un autre est incinéré. Et le dernier tiers est épandu sur des terres agricoles. 

Sur ce dernier tiers, la moitié environ est constituée de boues non-hygiénisées. » C’est ce qui pose problème en ces temps de coronavirus.

"Nous avons dû trouver de nouvelles portes de sortie à ce gisement", reprend le délégué général d’Amorce." "Une partie a été compostée, une autre incinérée, une autre encore hygiénisée pour pouvoir être épandue sur les terres agricoles. Et ça ne suffit pas à éliminer les stocks et il faudra sans doute passer par l’enfouissement d’une partie de ces boues." 

Quoi qu’il en soit, ces alternatives sont souvent plus chères que celles consistant à épandre simplement ces boues dans les champs. « Epande des boues non-hygiénisées coûte entre deux et trois euros la tonne, contre 100 euros pour l’incinération.